On affiche ce qu’on veut que les autres voient. C’est une protection, et ce n’est pas très différent d’un casque, d’une combi ou d’une paire de bottes. Jour après jour, les cicatrices de l’esprit se mêlent à celles du corps. Et il faut autant de patience et de courage pour percevoir et apaiser les blessures de l’âme.

Merci à Alex pour la pose et ces belles photos.

Cliquer sur les vignettes pour voir les 4 photos en grand : 

Ce contenu est aussi disponible en : enEnglish