Pilotes : comment mettre en place une communication sportive efficace

publié le 09/07/2021

Alors que le Championnat de France Supermotard insane-parts.com bat son plein, la communication des pilotes reste très inégale. Voici quelques conseils pour donner un coup de polish à un exercice qui n’est souvent pas simple.

La communication: pour qui, pourquoi?

Demandez-vous d’abord pour qui vous voulez faire un compte-rendu de course. C’est ce qu’on appelle la cible. Avez-vous des sponsors qui comptent sur une visibilité par contrat? Y a-t-il des médias qui sont susceptibles de reprendre votre contenu?

Vous pouvez avoir une cible primaire et des cibles secondaires : admettons que vous ayez un compte Instagram avec 10k abonnés. Si vous publiez un compte-rendu de course, la cible primaire est vos abonnés. Vous vous adressez à eux. Vous pouvez avoir, en cible secondaire, vos sponsors et les médias (le message ne s’adresse pas directement à eux, mais ils le voient et ils peuvent l’utiliser aussi).

On peut distinguer 3 cas de figure:

  • vous êtes un team ou un pilote renommé, vous avez des contrats de sponsoring: votre communication doit être bien travaillée, car vous pouvez toucher de nombreuses personnes que vous ne connaissez pas, les médias peuvent vous suivre et citer vos propos. Vos sponsors vont scruter vos messages pour être sûrs qu’ils correspondent à leurs attentes. Vous avez peut-être aussi des obligations par contrat.
  • vous êtes un pilote expérimenté mais vous n’avez pas autant d’attention de la part des médias: vous devez faire vos preuves, et même si vous n’aurez pas autant de retombées immédiates, il est important de suivre les mêmes règles que pour le premier cas.
  • vous êtes un pilote amateur et vous faites le championnat par défi personnel et par plaisir, vous avez peu ou pas de contrats de sponsoring : vous faites un compte-rendu essentiellement pour les gens qui vous connaissent personnellement, vous avez moins d’obligations.

Je parle ici des compte-rendus ou communiqués de presse après les épreuves. Beaucoup de pilotes cherchent à avoir une visibilité plus forte sur les réseaux sociaux, ce qui demande, en plus, du contenu régulier entre les épreuves. L’idée générale reste la même.

Le support

Posez-vous aussi la question du support: allez-vous faire une publication sur Facebook? Instagram? YouTube? Votre propre site web? Un envoi par e-mail? Encore une fois, le choix dépend de la cible (ou des cibles). Et n’essayez probablement pas de tout faire à la fois, vous devrez y consacrer beaucoup de temps et il est peu probable que vous y arriviez à chaque fois.

Une bonne combinaison est d’utiliser:

  • un envoi direct par e-mail pour les partenaires importants (et certains médias si votre structure le justifie),
  • une publication sur les réseaux sociaux.

Le texte est souvent le même, pour ne pas multiplier la quantité de travail. Dans l’e-mail, vous pouvez ajouter un lien vers une vidéo, ou vers un téléchargement de photos en HD par exemple. Si vous avez du contenu significatif sur les réseaux sociaux, vous pouvez aussi partager avec vos partenaires des KPI (indicateurs de performances) pour vos publications.

Si vous avez un site web, vous pouvez évidement l’utiliser pour publier le même communiqué. Pour les mails, il existe de très bons outils gratuits comme MailJet.

Le texte : communiqué de presse or not?

Un communiqué de presse est plus formel qu’un compte rendu de course. Mais le contenu n’est pas forcément très différent. Traditionnellement, un communiqué de presse était envoyé uniquement aux médias pour qu’ils puissent utiliser le contenu et rédiger leur propre compte-rendu. Maintenant, les communiqués de presse sont souvent largement diffusés sur les sites web et réseaux sociaux, et parfois simplement recopiés par certains médias.

N’oubliez pas de rappeler dès le début de quoi vous parlez (tout le monde ne suit pas forcément votre actualité personnelle tous les jours):

  • nom exact du pilote et du team,
  • nom exact du championnat,
  • dates de la course.

En bas du texte, s’il s’agit d’un communiqué de presse, n’hésitez pas à rappeler quelques éléments simples : qui contacter pour avoir des informations complémentaires, informations de base sur le pilote ou le team, un lien pour avoir plus de contenu visuel, ou des photos en HD par exemple.

Le contenu visuel: soyez préparé avant l’épreuve

Il n’y a aucune raison logique pour que le contenu média soit gratuit. Beaucoup de pilotes cherchent frénétiquement du contenu après l’épreuve. Comme pour le reste de la compétition, les meilleurs résultats sont obtenus par ceux qui sont préparés avant. Si vous souhaitez du contenu de qualité, assurez-vous d’avoir un accord avec un photographe et/ou vidéaste suivant le contenu désiré. Pour un communiqué de presse, il est préférable d’avoir au moins une photo de bonne qualité qui mette le contenu en valeur.

Sur chaque épreuve, un certain nombre de photographes et vidéastes accrédités sont présents sur le circuit, mais ils ont des rôles différents. Certains travaillent pour des médias, d’autres ont des contrats exclusifs avec des pilotes ou des teams, ils ne pourront donc pas vous proposer de contenu.

Point important: vous devez toujours citer le photographe ou le vidéaste quelque part, c’est une obligation légale. Par contre, il n’y a aucune obligation d’avoir une signature ou un logo sur la photo. Il est souvent considéré comme plus professionnel d’avoir une photo sans signature ni logo dessus. 2 options pour citer le photographe : en petit, à proximité de la photo, ou en bas du communiqué.

Portez les valeurs du sport dans une communication humaine et évitez les mouvements d’humeur

Si vous souhaitez être perçu comme un sportif professionnel, soyez attentif à véhiculer les valeurs du sport. Attention aux mouvements d’humeur dans la communication après une épreuve. Même si vous avez vécu une mauvaise expérience, et même si vous pensez que la faute repose sur d’autres personnes ou organisations, essayez de prendre de la hauteur. Il est souvent préférable de « laver le linge sale en famille », de dire les choses en personne, et de réserver les coups d’éclat publics aux occasions où c’est strictement nécessaire (si le message le justifie). Beaucoup de sportifs perdent des partenariats (ou des opportunités de partenariats) en raison de déclarations publiques malheureuses. Une attaque personnelle dans une publication peut également avoir des conséquences sportives et juridiques.

N’hésitez pas à rendre compte de votre expérience de manière humaine pour éviter que la communication soit trop lisse. Et n’oubliez pas non plus que, meilleur vous êtes, plus vous devez montrer l’exemple et porter les valeurs du sport motocycliste.

Ceci n’est qu’une introduction rapide, n’hésitez pas à me faire des retours. Bon championnat et bonne communication à tous !

L’auteur

Basé à Toulouse (France), Steph Legrand se spécialise dans la photo de supermotard depuis 2010. Il propose des services de photographie et de communication aux entreprises et aux particuliers.

N’hésitez pas à le contacter pour vos besoins en images.

page contact

Les photos sur cette page

Veuillez noter que toutes les photos de pro-photo.fr, sans exception, sont protégées par la loi sur la propriété intellectuelle. Ceci est vrai même si elles ne comportent pas de signature, et même si vous les trouvez ailleurs sur Internet. Voir la page Copyright pour plus d’informations.

Si vous aimez ces photos, et que vous avez envie de les publier sur vos réseaux sociaux ou d’autres médias, vous pouvez demander un devis. Si vous les utilisez sans autorisation, vous ferez l’objet de poursuites.

les dernières publications

Julien Péron / série en TM

30 août 2021|

Passionné de supermotard depuis plus de 15 ans, Julien est président du moto club 100% Supermotard Club depuis 2015. Voici une petite série en action et quelques portraits. Jusqu'à l'an dernier, Julien roulait sur [...]

Shooting avec Axel et Max

28 août 2021|

Voici un extrait d'une série que j'aime beaucoup, prise pendant le week-end de roulage à Carcassonne avec 100% Supermotard Club début août. Une série très rouge et contrastée. Les photos sont cadrées très serré, [...]